Club d’Escalade Dracénois

Traversée intégrale de la Corse par le GR20

dimanche 27 septembre 2015, par Stéphane

GR20 – Sud-Nord de Conca vers Calinzana

Une proposition de ce projet en octobre 2014 via la messagerie du club. Une prévision pour juin/juillet 2015, idéal pour la météo, la chaleur et le monde. Après plusieurs échanges nous avons nos randonneurs ! Les participants sont Flavien, Florian, Noreddinne et Stéphane.

Nous souhaitons partager notre expérience à travers ce petit « carnet de voyage ».

Au départ nous n’avions aucune expérience de la randonnée sur plusieurs jours. Pour faire face à ce « challenge », nous nous sommes préparés afin de débuter le gr20 dans de bonnes conditions. Nous avions mis en place un agenda avec des sorties à la journée et avec des sorties sur 2 ou 3 jours. Le but étant d’obtenir un aguerrissement physique et d’apprendre à gérer et à tester notre matériel.

L’objectif étant de faire le GR20 en 12 jours, le sens du SUD vers le NORD. Parcours progressif dans les étapes et les difficultés, avec le soleil dans le dos. Et puis finir par le plus dur ce n’est pas forcément le plus facile. Nous avions au départ des sacs entre 15 et 17kg (avec 3L d’eau minimum). Nous portons nos petits déjeuners, six repas lyophilisé (dans le cas où l’on double les étapes), tente, duvet, le gaz et les réchauds. Le repas du soir restant celui proposé par le gardien du refuge.


Le départ :

Le 26/06 voyage en bateau de nuit Nice/Bastia arrivée à 6h, difficile de dormir que ce soit sur les chaises à l’extérieur ou sur les canapés à l’intérieur. Le 27/06 le bus de Bastia jusqu’à Ste Lucie de Porto Vecchio arrivée à 12h (échange politico/touristique avec le gérant de la société de bus), et ensuite la navette vers le village de Conca arrivée à 13h. On se mange un hamburger maison « monstrueux » et on se prépare pour un départ matinal. Nous échangeons avec un binôme breton qui termine le GR en 12 jours.


Etape 1 :

28/06, réveil 5h départ 6h. Village de Conca, refuge d’I Palari

Départ difficile climat lourd et grosse chaleur sur les premiers kilomètres, ensuite une étape magnifique. Grosse ressemblance avec le massif de l’Estérel ou la plaine des maures. Premier contact avec des randonneurs, pour le repas dans le refuge, pâtes et veau en sauce. Attention à ne pas toucher aux transats du gardien !

Météo : Soleil Distance : 15.39 km Durée : 05:16:39 Ascension : 1253 m Descente : 426 m Altitude max. : 1052 m Altitude min. : 224 m Diff. alt. : 828 m

En + pour Florian et Flavien : La Punta Tafunatu di I Palari (1h30 A/R), vue sur la côte et les aiguilles de Bavella.

JPEG - 211.7 ko

Etape 2 :

29/06, réveil 5h départ 5h45. Refuge d’I Palari, refuge Asinau Par la variante alpine dans les Aiguilles de Bavella.

Etape inoubliable, la plus belle variante du parcours, grimper dans les aiguilles est un régal. Ambiance minéral, vue impressionnante. Dernière montée écrasante par la chaleur. Pour le repas dans le refuge, lentilles avec du lard et du figatellu, fromage et dessert. Le gardien est pompier hors saison et forcement chasseur vue le nombre de chien au refuge. Il nous conseille l’ancien tracé du GR pour l’étape suivante. Inutile de passer par le refuge d’a matalza, piste, et surtout plus longue et moins intéressante.

Météo : Soleil Distance : 13.31 km Durée : 05:35:31 Ascension : 1308 m Descente : 822 m Altitude max. : 1696 m Altitude min. : 1009 m Diff. alt. : 687 m

En + pour Florian et Flavien : Les fours à Chaux, qui restent introuvables.

JPEG - 211 ko

Etape 3 :

30/06, réveil 5h départ 5h50. Refuge Asinau, refuge d’Usciolu Par l’ancien tracé du GR20, balisage double jaune. + Monté Incudine 2134m

Au réveil ça pique, 600m D+ jusqu’au sommet du Monté Inducine. Ensuite longue étape roulante à travers une belle forêt d’Hêtres. Grimpette interminable par les crêtes avec vue sur le refuge d’Usciolu. La douche reste la plus froide du GR. Un gardien avec une gestion de refuge proche d’un casino. Tout est organisé pour dépenser. Repas un simple plat de pâtes à 10€ et en prime un formage avec des asticots…

Météo : Soleil Distance : 17.78 km Durée : 06:34:34 Ascension : 1128 m Descente : 926 m Altitude max. : 2105 m Altitude min. : 1436 m Diff. alt. : 669 m

JPEG - 176.6 ko


Etape 4 :

01/07, réveil 5h départ 6h. Refuge d’Usciolu, refuge de Prati

Belle étape avec ces deux lignes de crêtes, du refuge vue sur le bord de mer. L’unique prairie du GR pour le bivouac. Echange avec les randonneurs, douche chaude, repas, charcuterie avec fromage et pâtes et veau en sauce. Au réveil beaucoup d’humidité !

Météo : Soleil Distance : 12.23 km Dénivelé positif : approx 759m (visorando) Dénivelé négatif : approx 684m (visorando) Point haut : 1999m Point bas : 1498m Diff. alt. : 563 m


Etape 5 :

02/07, réveil 5h50 départ 6h. Refuge de Prati, Bergerie d’E Capannelle Par la variante du Monté Renoso 2352m mais en passant par le plateau pour voir les pozzines.

Grosse journée, on sort du GR pour voir les pozzines, indication via une bergerie, balisage jaune au départ puis des cairns. Les plus belle pozzines du GR. On termine par une grimpette assez longue et difficile dans les cairns pour finir sur les crêtes avant le Monte Renoso. On se trompe de parcours après le sommet en suivant les crêtes, il faut revenir sur nos traces et descendre vers le lac Bastani. On arrive au refuge. Repas au restaurant, soupe corse, polenta et veau en sauce, gâteau chocolat. Douche chaude.

Météo : Soleil Distance : 22.50 km Durée : 08:05:07 Ascension : approx 1218 m (visorando) Descente : approx 1436 m (visorando) Altitude max. : 2331 m Altitude min. : 1284 m Diff. alt. : 1047 m


Etape 6 :

03/07, réveil 5h départ 6h. Bergerie d’E Capannelle, refuge de L’onda (doubler, pas d’arrêt à Vizzavona) Par la variante pour éviter le centre de Vizzavona.

Petite soirée d’échange avec les randonneurs au départ de Conca, tous termine à Vizzavona. Etape au départ roulante, dans les pins laricio en passant par les bergeries d’Alzeta (volet rouge)… Dans la descente petite pause fraise des bois. Une gaufre et Nutella au passage du gite d’étape de Vizzavona. Ensuite longue grimpette en passant par la cascade des anglais pour rejoindre le col. Environ 1000m de D+ en plein soleil… alerte orange canicule en France selon les infos. Longue descente vers le refuge de l’Onda. A l’Onda les hommes sont dans le parc et les animaux en pleine nature. Chevaux, vaches, 300 brebis et 200 chèvres. Soupe, lasagne au Brocciu, fromage et un fruit pour le désert.

Météo : Soleil Distance : 23.85 km Durée : 08:08:16 Ascension : 1533 m Descente : 1703 m Altitude max. : 2082 m Altitude min. : 1105 m Diff. alt. : 977 m

En + : Le monté D’Oro 2389m.


Etape 7 :

04/07, réveil 5h départ 6h. Refuge de L’onda, Refuge de Manganu (doubler pas d’arrêt au refuge de Pietra Piana) Par la variante de la brèche du Capitellu et la brèche de la Goria.

Etape longue et physique, avec un sentier hors GR, épuisant avec la chaleur. Passage par le lac du Capitellu. Apres la seconde brèche passage par le lac de Goria, le chemin semble interminable. Cette étape reste l’une des plus longue et difficile. A revoir sur le topo la notion « randonnée facile ». Avant le refuge de Pietra Piana on se trompe d’itinéraire. Echange avec le gardien de Pietra Piana, un ancien militaire qui descendait de Canjuers boire des bières à Draguignan. Un ancien comme on les aime. Manganu, difficile de trouver un coin de bivouac, la cause notre arrivée tardive. Repas pâtes aux légumes et salade de fruit.

Météo : Soleil Distance : 21.34 km Durée : 11:14:31 Ascension : 1845 m Descente : 1657 m Altitude max. : 2188 m Altitude min. : 1410 m Diff. alt. : 778 m


Etape 8 :

05/07, réveil 5h départ 6h. Refuge de Manganu, Castel di vergio (Rallonge d’étape) Etape de repos, avec le restaurant du col à proximité. Salade composé, entrecôte frite, tiramisu banane poire choco ! Florian décide de nous quitter, pour lui bus jusqu’à Corte, train jusqu’à iles rousse et bateau pour rejoindre le continent.

Météo : Soleil Distance : 15,77 km Durée : 06:40:05 Ascension : approx 538 m (visorando) Descente : approx 731 m (visorando) Altitude max. : 1881 m Altitude min. : 1334 m Diff. alt. : 547 m

En corse il y a aussi des cochonnes !


Etape 9 :

06/07, réveil 5h départ 5h45. Castel di vergio, Refuge deTighjettu (pas d’arrêt au refuge de ciotulu di i mori)

De Manganu, départ vers le lac de Nino et ces pozzines, beaucoup d’eau sur le parcours, cascades et rivières. La roche granitique est à tendance rose. Longue remonté à travers la vallée après les bergeries de Radule. A proximité du refuge de ciotulu di i mori on peut voir la côte et le village de Galéria. Au loin un hélico reste en stationnaire sur le Paglia Orba. Dégun en bivouac à ce refuge, Quid ? Mauvaise situation ou mauvaise réputation ? Après la descente au loin dans la vallée le refuge de Tighjettu sur son pilotis. Un repas lyophilisé à midi et une douche méga chaude ! Le soir des pâtes et compotes de pomme ! Petit échange avec un groupe de randonneurs/trailleurs et la guide, objectif le GR en 7 jours.

Météo : Soleil Distance : 16.77 km Durée : 05:22:47 Ascension : 1070 m Descente : 794 m Altitude max. : 2038 m Altitude min. : 1369 m Diff. alt. : 669 m


Etape 10 :

07/07, réveil 4h45 départ 5h30 Refuge deTighjettu, Refuge D’Ascu Stagnu Par la variante suite à la fermeture du cirque de la solitude. + Monte Cintu 2706m

Et comme on adore la grimpette, au réveil environ 750m de D+, avec le chien du gardien qui cours devant et forcement avec le chien impossible de voir des mouflons… On passe le dernier pierrier et au col on pause les sacs. Un petit A/R vers le sommet le plus haut de corse, le cintu ! Petite pause au sommet un petit mot et on décolle ! Ensuite longue descente par la variante… pierrier, pierrier et pierrier….passage en désescalade avec des chaînes fixe… une ambiance minérale, c’est magnifique. Beaucoup de sommets, de cirques…. On arrive enfin sur la station d’Ascu Stagnu, c’est neuf, resto, hôtel, remontée mécanique… ce refuge reste pour nous le moins agréable du séjour, avec sa situation et son équipement.

Météo : Soleil Distance : 13.01 km Durée : 06:34:31 Ascension : 1207 m Descente : 1467 m Altitude max. : 2706 m Altitude min. : 1412 m Diff. alt. : 1294m


Etape 11 :

08/07, réveil 4h45 départ 5h30. Refuge D’Ascu Stagnu, Refuge Ortu di u Piobbu (doubler pas d’arrêt au refuge de Carrozzu)

Passage matinal au refuge de Carrozzu, on prend de l’eau puis on grimpe. Etape assez roulante. Le refuge d’Ortu di u Piobbu est un des plus chers du parcours. On décide de finir les repas lyophilisé, un à midi et un le soir.

Météo : Soleil Distance : 14.17 km Durée : 07:35:56 Ascension : 1721 m Descente : 1621 m Altitude max. : 2041 m Altitude min. : 1232 m Diff. alt. : 809 m


Etape 12 :

09/07, réveil 5h départ 6h. Refuge Ortu di u Piobbu, Village de Calinzana

Etape super roulante, on cours à la descente. Petit déjeuner au village de Calinzana et repas du midi au restaurant le GR20, une bonne pizza. Course dans le village et attente du bus pour descendre sur Calvi. Ensuite le train jusqu’à Ile rousse. Un bon repas au camping, Hamburger frite… original et le 10/07 au matin le bateau pour le continent.

Météo : Soleil Distance : 11.74 km Durée : 03:16:14 Ascension : 249 m Descente : 1514 m Altitude max. : 1578 m Altitude min. : 278 m Diff. alt. : 1300 m

JPEG


Le GR 20 :

Total approximatif des distances, dénivelés et temps de marche (de refuge à refuge avec pauses), logiciel MAP 3D sur Iphone, combiner à Visorando.

Kilomètre : 197.86 km Dénivelé D+ : 13935 m Dénivelé D+ : 13781 m Temps de marche : 78h55m


Notre bilan :

Sur le parcours,

C’est magnifique ! L’île de beauté porte bien son nom ! visiter la Corse comme tout le monde c’est déjà quelque chose d’inoubliable mais le faire à travers le GR20 c’est encore plus intense ! On se rend réellement compte du caractère « montagne » de cette ile. De beaux paysages, de la végétation variée, le caractère végétal ou minéral d’une vallée, cela change constamment ! Le tracé en général est de bonne qualité, bonne signalétique. On a cherché quelque fois l’itinéraire dans certaines étapes dites « Hors GR », souvent en haute montagne en suivant des cairns. Ce GR mérite bien son titre, il n’est pas simple ! Et le sud n’est pas forcément facile !

Sur notre préparation et notre matériel,

Nous sommes tous d’accord sur l’importance de notre préparation. Nous avons « profité » de notre GR au lieu de le « subir ». Nous avons rencontré un nombre incalculable de personnes qui sans doute n’ont pas eu la chance de préparer au mieux cette aventure. Il faut voir le nombre hallucinant de strippings aux chevilles, aux genoux…ou de voir des pieds avec une demi-douzaine de compeed ! On a croisé régulièrement des personnes qui pensent faire le GR avec des chaussures d’approche… ou encore avec un sac de plus de 20kg ! Souvent la souffrance est au rendez-vous. Au départ de Conca nous étions autonomes pour le bivouac et le gaz, pour les petits déjeuners et pour les barres céréales. Avec des sacs à dos entre 15 et 17kg au départ. Maximum 3kg de nourriture. Souvent 3L au départ du refuge. Pour information nous avons terminé le GR20 avec des sacs entre 13 et 14kg. Dans l’assemble nous n’avons pas eu de problème avec notre matériel. De plus en 12 jours de randonnée pas un seul jour de pluie !

Sur la fréquentation et les refuges,

Il faut bien faire la différence entre le nord et le sud, déjà la fréquentation est différente. Il y a beaucoup plus de monde dans le sud. Les voyagistes proposent de parcourir les différentes étapes du sud sur une semaine. Donc beaucoup de groupe de 10 personnes avec un guide, des sacs light, les muletiers faisant le portage jusqu’au prochain refuge, départ tardif, ambiance découverte avec les explications qui vont avec. Il y a également beaucoup de groupe qui coupent le GR en deux parties afin de le terminer l’année suivante. Dans le nord, la clientèle est plus « montagnarde » beaucoup de groupe de marcheurs sans guide. Souvent des personnes qui souhaitent faire le GR dans son intégralité. Les voyagistes avec des groupes de 6 personnes pour faire le GR en 7 jours, entre course et marche. Nous avions l’impression d’avoir une « clientèle » plus sympathique dans le sud, plus ouverte et plus souriante que dans le nord. Dans la seconde partie, nous avons eu des échanges avec des « performers ». Genre les traileurs qui galopent sur 2 ou 3 étapes par jour, avec un départ à la frontale ! Le regard sur les Salomon sans prendre le temps de découvrir le paysage. Le voyage « all-inclusive » repas, nuitée et boisson à volonté. « Et sinon vous étiez ou hier ? Vous avez fait ce sommet ? » « Euh… je ne sais pas, je fais le GR en 7 jours »… A la limite de ne pas vouloir discuter avec les randonneurs, attends il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes !

Les refuges, la fréquentation sur le GR étant de plus en plus importante les gardiens s’adaptent. Il y a de plus en plus de service. Repas, boissons, gaz, électricité, nuitée en refuge ou en tente de location. Le commerce est très important, les prix restent tout de même élevés. Prévoir 7€ pour planter sa tente, ou 11€ pour louer un quechua 2s. Une boisson gazeuse entre 2.5 et 3 €. Un repas du soir entre 14 et 20€. Il y a toujours une possibilité d’acheter des pâtes ou des boites de conserve. Petit bémol, les refuges mettent en location des tentes, du coup souvent difficile de pouvoir planter celle que l’on transporte.

Si nous devions le refaire,

Dans le choix du parcours, Pas grand-chose à modifier, dans la sélection nos variantes on pourrait modifier celle du Lac du Capitello pour faire plus rapide et faire les crêtes. Sinon en changeant nos choix pour les nuitées dans le sud, un objectif du GR20 sur 10 jours est largement envisageable.

Sur notre préparation, Une seule chose à dire « à point ».

Sur notre matériel, Ne pas prendre ni les réchauds ni le gaz, il y a de quoi faire dans les refuges. L’optimisation du sac pour le poids.

Sur la fréquentation et les refuges, On ne peut rien faire.

Notre préparation avant GR20 :

Cipiére

http://www.randoxygene.org/pge/rando_pe/affiche_rando.php?rubrique=1&zone=2&rando=9&current=mp-14&ct=mp

Rando Saint-Vallier (17.8km, D+ 831m, D- 843m)

http://www.randoxygene.org/pge/rando_pe/affiche_rando.php?rubrique=1&zone=2&rando=10&current=mp-14&ct=mp

La Sainte-Baume (13.8km, D+ 701m, D- 724m)

http://www.altituderando.com/La-Sainte-Baume-partie-Est-le-Jouc

Mazaugues

http://www.la-provence-verte.net/activites/randonnee-pedestre-mazaugues_65.html

Nans-les-pins (14.5km, D+ 426m, D- 480m)

http://www.la-provence-verte.net/activites/randonnee-pedestre-nans-les-pins_68.html

Gourdon (20.8km, D+ 1054m, D- 1055m)

Gréoliere-les-neiges – Cime du Cheyron (26.6km, D+ 1598m, D- 1607m)

Trek : Rougon – Le Chiran – Blieux – Le mourre de Chanie – Rougon J1 : (29.5km, D+ 1536m, D- 1541m) J2 : ( 17.5km, D+ 1083m, D- 1096m)

Trek : Sospel – Lucéram – Touet de L’Escaren – Sospel J1 : (22.3km, D+ 1763m, D- 1126m) J2 : (23.9km, D+ 1259m, D- 1284m) J3 : (12.5km, D+ 711m, D- 1323m)

Trek : Saint-Sauveur-sur-Tinée – Beuil – Roubion - Saint-Sauveur-sur-Tinée J1 : (23.1km, D+ 2067m, D- 952m) J2 : (24.5km, D+ 1193m, D- 1320m) J3 : (14.1km, D+ 565m, D- 1560m)

Trek : Valberg – Péone – Mont Mounier – Les Launes – Valberg

Trek : Aiguines – Le grand marges – La palud-sur-Verdon – Aiguines J1 : (27.7km, D+ 2092m, D- 1889m) J2 : (20.1km, D+ 1141m, D- 1353m)

Verdon – Sentier Vidal + Imbut

http://www.altituderando.com/Grand-Canyon-du-Verdon-Sentier-de

Verdon – Sentier Martel

http://www.altituderando.com/Grand-Canyon-du-Verdon-Sentier

En pj nos traces GPS.

Traces GPS de nos randonnées lors de la préparation.

Binary Data - 604.3 ko
Traces GPS de nos parcours de préparation.

Traces GPS de nos étapes sur le GR20.

Binary Data - 532.1 ko
Traces GPS de nos étapes sur le GR20.

Portfolio


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacts | SPIP | squelette
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Firefox 2 ced83 sur Twitter