Club d’Escalade Dracénois

Petite grimpe entre amis à Chateauvert

Comment j’ai eu trop peur !

jeudi 30 novembre 2006, par Estelle

Le temps n’était pas au beau fixe mais nous avons tout de même tenté une escapade à Chateauvert.

Arrivés au pied du site, une file de voitures nous confirme la fréquentation parfois excessive des falaises du Vallon Sourn. Heureusement, Yvan nous a rassuré en affirmant qu’il n’y avait " pas beaucoup de monde "....

Nous nous sommes d’abord rendus au secteur d’ "un jour de fièvre" où nous avons retrouvé quelques membres du club. Mais impossible de glisser une corde parmi toutes celles déjà en place. Nous avons donc continué notre chemin vers "les 101 Bactratiens". Evidement mon agilité légendaire m’a fait défaut une fois de plus et entre une descente à pic d’ un mètre cinquante et un tronc d’arbre couché...j’ai failli mourir.

J’ai attaqué le "Râteau de la méduse" en moulinette, un 4C+ en traversée. Encore une fois ma trouille du vide et mon sens aigu de l’anticipation des pendules ont pris le dessus....Redescente en cours d’exécution !

Déçue pour déçue, je me suis lancée dans "le Marchand de sable" un 5C tout raide, pas commode....et pas sorti non plus. Mais j’ai tout de même réussi un pas avec les conseils d’Yvan.

Sur ce, Yvan et Jérôme décident de m’entrainer dans "Le Colibri", un magnifique 5B+ de 42 m en deux longueurs. Je refuse tout net...pas la peine d’en rajouter une couche. Voilà ma journée de grimpe terminée ! Eux ont poursuivi leur ascension du Colibri. Puis sont descendus en rappel.

Ils se sont ensuite lancés dans un 6B+, "Border Line". Avec rappel à la clé. Je prends tranquillement quelques photos lorsque j’entends "Elles touchent le sol les cordes là ???" Je lève la tête et je crie "Non pas du tout !!!" Puis Yvan : "Ouais, on le savait ". Du coup, rappel fragmenté !

Dans le même temps, Fred et Benjamin qui souhaitaient descendre du Colibri se sont vu freinés par un noeud formé au milieu d’un des brins de corde alors que l’autre était bloqué par un tronc d’arbre. La faute à pas de chance ! Heureusement Magalie grimpait dans la voie d’à côté. N’écoutant que son courage elle descent en moulinette jusqu’au point de blocage et sauve la vie de nos deux héros....

Mes acolytes et moi-même nous dirigeons enfin vers le secteur de la Ruine où ils se motivent pour sortir "Embraye", un très beau 6B. Mais pour y accéder, une nouvelle épreuve m’attend. Les équipeurs du secteur ont omis de placer une corde fixe pour franchir un goulet de 4 mètres. Prise de panique au milieu, j’ai dû me faire aider pour arriver en haut. Et bien oui décidement, le solo c’est pas mon truc !

Ils l’ont sorti "Embraye" et sans difficulté en plus.

Pour moi l’histoire est toute autre mais personne n’est parfait ....


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacts | SPIP | squelette
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Firefox 2 ced83 sur Twitter