Club d’Escalade Dracénois

Rechercher

Site de l’Estérel

La Barre du Roussiveau

dimanche 24 décembre 2006, par Flow

Facile d’accès, le site de la Barre du Roussiveau permet de grimper dans un cadre merveilleux à peu près toute l’année et à tout niveau.

La Barre de Roussiveau

Accès

Depuis la sortie d’autoroute de Fréjus, prendre la route qui rejoint Agay par les terres (donc pas par le bord de mer) D100 jusqu’au rond point, puis Boulevard Jacques Baudino, qui se prolonge en Avenue des Golfs (espèce en voie de prolifération dans la région...) Prendre à gauche au camping de l’Estérel et suivre la route forestière jusqu’à la maison forestière. Se garer au parking en face de la maison. En face de vous se dresse la Barre du Roussiveau, et plus à droite, le pic de Perthus. Un sentier permet de rejoindre les voies. En l’empruntant, on sent bien que l’eau ravine bien dans cette région ! La marche d’approche dure un petit quart d’heure et se termine par une côte un peu plus raide qu’au début. Courage, rien que la vue vaut l’effort. Roussiveau sur Google Maps. Le parking sur Google Maps

Des voies variées

En arrivant en haut du chemin, les voies sont réparties sur la gauche et sur la droite. Elles sont réparties assez équitablement du 3b au 7a+, ce qui permet à tout le monde d’y trouver son compte. Zog, 6a Certaines voies peuvent être qualifiées de bizarres par certains. D’autres préféreront sûrement les qualifier d’intéressantes. En tous cas elle ne manqueront pas de donner du fil à retorde aux amateurs de casse-tête ! Zog (6a, photo ci-dessus) est un bel exemple de ce genre de voie. Elle commence par un parre brise de 6 mètres pas très raide, mais n’ayant pour seules prises de mains et de pieds que des mini crougnes. En plus, seuls 2 pauvres anneaux sont là pour mettre les paires salvatrices.

Des conditions idéales

L’orientation globalement sud de ce domaine permet de grimper en hiver sans problème. Et par les journées non venteuses (dans le Var, c’est assez remarquable) on a même vu des grimpeurs torses nus un 23 décembre. En été, il se peut que le soleil tape trop. Si vous décidez néanmoins de grimper à Roussiveau en cette saison chaude, n’oubliez surtout pas de bien vous hydrater

Une vue somptueuse

La vue depuis le site

Une fois en haut des voies, il est important de prendre quelques secondes, si ce n’est quelques minutes pour profiter du paysage. De la haut, vous pourrez voir depuis la limite Est du Var qui se situe au Pic de l’Ours (une grande antenne de diffusion télé et un site majeur d’émission de la télévision numérique terrestre), et jusque certaines montagnes qui doivent se situer dans les bouches du Rhône. Au passage, vous pourrez voir le golfe de St Tropez et même un peu plus loin. Et ne manquez pas le Rocher de Roquebrune, aussi appelé la Femme Couchée. Ce nom prend tout son sens depuis ce site.

P.-S.

Le site de la Barre du Roussiveau est très bien décrit dans le Topo-guide du Massif de l’Estérel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacts | SPIP | squelette
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Firefox 2 ced83 sur Twitter